HumaniTerra pour les femmes / HumaniTerra L'ONG chirurgicale humanitaire

Intervention HumaniTerra pour les femmes

HumaniTerra pour les femmes
HumaniTerra porte une attention toute particulière à la santé de la femme et à la santé reproductive. Depuis 10 ans, l’association s’est attachée à créer un réseau de praticiens et de spécialistes internationaux pouvant intervenir en fonction des besoins et des problématiques rencontrées dans ce domaine. HumaniTerra a réussi, grâce à ce réseau, à porter secours aux femmes de plusieurs pays : Bangladesh, Burkina-Faso, Cambodge, Haïti. Ces chirurgiens engagé(e)s et leurs équipes interviennent ainsi dans le domaine de la gynéco-obstétrique et notamment au sein des projets fistules, chirurgie reconstructrice, obstétricale, soins lors de l’accouchement, soins post-partum, projet de lutte contre la mortalité materno-infantile.

Responsable de Programme
Le Docteur Jean Luc Chuzel est gynécologue-accoucheur à compétence chirurgicale, spécialiste en cancérologie gynécologique et mammaire. Chef de clinique-assistant des hôpitaux de Lyon puis Paris, il s’est ensuite installé à Aix-en-Provence pour exercer en libéral. Son expérience en médecine humanitaire est variée : une première mission avec Médecins Sans Frontières au Sri Lanka en 1989 l’encourage à poursuivre régulièrement des missions au Cambodge, Bénin, Haïti, Cisjordanie,, Guinée Conakry, et au Burkina Faso depuis une dizaine d’années. Entouré d'une équipe pluridisciplinaire, de spécialistes de la fistule et des projets femmes-enfants, le Dr Chuzel est aujourd'hui responsable du programme santé reproductive à HumaniTerra.

Notre réseau

  • Le Dr Aristide Kaboré : Urologue (Burkina Faso)
  • Le Dr XXXX : Gynéco-obstétricienne (Marseille)
  • Le Dr XXXX : urologue
  • Mme XXXX : sage-femme
  • Mr XXXX : Anthropologue

Les dernières actualités du programme

Les fistules obstétricales
Dans les pays à faible revenu et tout spécialement en afrique subsaharienne la femme paie un lourd tribu à la naissance :
Par la mortalité maternelle (rappel des stat environ 400000 femmes par an dans le monde)
Par les infirmités du post partum : fistules obstétricales, paralysies des membres
Par les morbidités secondaires et les dysfonctionnements urogénitaux : incontinence urinaire et anale, prolapsus génitaux, stérilité secondaire, problemes sexuels
Par des lésions dues au poids des traditions : séquelles d'excision, mariages précoces et ce malgré de nouvelles dispositions légales votées par les etats

Le traitement est uniquement chirurgical

Cette chirurgie fait appel à des techniques de reconstruction anatomique et /ou fonctionnelle qui redonne à ces femmes leur place dans leur couple, leur famille et dans la société. La chirurgie est pour les femmes atteintes de fvv la seule possibilité de récupérer leur dignité et leur rôle social.

HTI est la seule ONG purement chirurgicale mais n’a pas vocation-sauf circonstances exceptionnelles- à intervenir en situation d’urgence. Restaurer l’individu dans son intégrité fonctionnelle et former de jeunes praticiens sont ses objectifs prioritaires.
S’agissant du projet fistules, il s’agit d’une vraie collaboration nord sud avec un travail en binôme qui respecte les spécificités culturelles ; il faut parvenir à opérer ces femmes au plus près de leur lieu de vie pour les cas les moins dramatiques ; certaines devront être référées dans des centres experts en capitale.

La prévention est un volet capital

Les actions menées se superposent à celles visant à diminuer la mortalité maternelle : prévenir la fistule en dépistant de façon très simple les femmes à risques, c’est aussi éviter à celles-ci le risque de mourir en donnant la vie.
Les actions utiliseront les ressources humaines locales de type associatif afin de sensibiliser les couches les plus défavorisées de la population rurale qui sont particulièrement vulnérables. La médicalisation d’un tel programme est minimale.

La délégation des actes

Elle est obligatoire pour parvenir à des résultats.
En effet, toutes ces pathologies et ces morts maternelles sont la conséquence des délais excessifs pour rencontrer une compétence chirurgicale.
Il faudra donc former et déléguer à des non médecins la possibilité de réaliser des gestes médicaux salvateurs, tant que la démographie médicale de ces régions sera aussi pauvre.
Ne pas trouver en moins de quelques heures une compétence chirurgicale est la première cause de mortalité mondiale, responsable de 12 millions de morts, soit 24 à la minute.
L’obstétrique est une spécialité qui se prête à ce genre de révolution culturelle en formant des accoucheuses à un rôle de sage femmes et des infirmiers et sage-femmes à la technique de la césarienne par exemple.

En s’engageant dans ce vaste programme de chirurgie reconstructrice des catastrophes de la naissance sans assistance médicale,HTI participe à l’immense chantier d’accès des populations déshéritées de la chirurgie.

Rappel des chiffres
12 millions de morts par an
2 milliards d’individus ne pouvant prétendre à un accès chirurgical dans un délai normal
Coût global pour résoudre ce problème : 2 milliards de dollars
Économies réalisées à l'issue de ce programme : 12 milliards de dollars


HumaniTerra une association reconnue d'intéret général.

Qu'apporte la réduction fiscale?

Faire un don

Mutualisation des dons

HumaniTerra a pour principe de ne pas affecter les dons et de mutualiser sur l'ensemble les fonds reçus. Ce principe clair permet d'intervenir uniquement en fonction des besoins réels sur le terrain et non en fonction des considérations financières ou de la forte médiatisation de situations d'urgence.

Comment sera utilisé mon don ?

Faire un don

Don en ligne et Adhésion


Pour faire un don en ligne et adhérer, cliquez sur le lien ci-dessous

Donner- Adhérer

Don par chèque


Remplissez et envoyez le bulletin d'adhésion avec votre chèque

Bulletin d'adhésion Bulletin d'adhésion

Nos équipes bénévoles partent opérer et soigner au Bangladesh, Cambodge, Haïti, Jordanie, Gaza, Cameroun et Tunisie pour une durée de 8 à 15 jours.

Les missions s'organisent pour que le suivi post opératoire des patients puisse être assuré par l'équipe suivante. Chaque équipe est composée d'un chirurgien, d'un anesthésiste, d'un(e) infirmièr(e) de bloc opératoire et, pour les missions d'orthopédie et de chirurgie réparatrice, d'un kinésithérapeute. La plupart de nos missions se déroulent entre mars et mai et entre octobre et décembre.


Processus de recrutement

Recrutement

Vous identifiez votre profil: réunion d'information, internet

Recrutement

Vous préparez votre candidature et la postez en ligne

Recrutement

Vous avez 2 entretiens si votre candidature est retenue avec un recruteur puis un chef de mission

Recrutement

Une fois recruté(e), une mission adaptée à votre profil est identifiée

Recrutement

Vous suivez un briefing au siège avant de partir en mission

Recrutement

Vous partez en mission

Les profils recherchés en priorité

  • Anesthésistes, en particulier pédiatrique (Bangladesh, Cambodge, Jordanie, Tunisie, Gaza, Cameroun)
  • Sages femmes confirmées (Haïti, Cambodge)
  • Chirurgiens plasticiens (Bangladesh, Cambodge, Jordanie, Tunisie, Gaza, Cameroun)
  • Chirurgiens orthopédistes pédiatriques (Bangladesh)
  • Chirurgiens ORL
  • Kinésithérapeutes (Bangladesh)
Postuler

Le siège d'HumaniTerra a des besoin concrets pour son fonctionnement.

Volontariat

  • Assistant(e) administrative
  • Ingénieur biomédical
  • Archiviste
  • Informaticien(ne) / Administrateur(trice) BDD
Postuler

Salariat

  • Assistant(e) administrative
  • Ingénieur biomédical
  • Archiviste
  • Informaticien(ne) / Administrateur(trice) BDD
Postuler

Stage

  • En communication
  • En coordionation de projets
  • En informatique / administration de base de données
Postuler
Témoignages

Vu de l'intérieur

Previous Next
Nous contacter
Nos partenaires